Entraînement musculaire

VO2MAX et cyclistes : Important ou non pertinent?

VO2MAX ET CYCLISTES : IMPORTANT OU NON PERTINENT – ED MCNEELY, M. SC., CHEF, PRÉPARATION PHYSIQUE

Le VO2max est l’une des variables physiologiques les plus souvent mesurées. Les athlètes d’endurance passent d’innombrables heures à discuter et à se soucier de leurs résultats de VO2max, et à les comparer. Les cyclistes citent toujours les résultats de VO2max pour un grand cycliste ou un autre. Est-ce que toute l’attention que cette variable physiologique mérite vraiment tout l’effort?

Le VO2max est la quantité maximale d’oxygène que votre organisme peut assimiler et utiliser. C’est une fonction de la capacité du corps à fournir de l’oxygène par le cœur, les poumons et le sang, ainsi que de la capacité du corps à utiliser l’oxygène dans les muscles qui travaillent et d’autres tissus. Bien qu’il y ait certaines exceptions, les cyclistes d’élite ont habituellement un résultat de VO2max entre 70 et 75 ml/kg/min, semblable à celui observé chez les cyclistes amateurs bien entraînés et certains cyclistes de groupe d’âge très en forme. Dans un sport aérobique, la consommation d’oxygène est étroitement liée à la dépense énergétique et, en général, produire plus d’énergie signifie plus de puissance et de travail. La relation entre la consommation d’énergie et d’oxygène n’est pas parfaite; l’efficacité ou l’économie jouent un rôle important dans la détermination de la force de la relation pour chaque personne.

L’efficacité brute, le rapport puissance de sortie/puissance d’entrée, est un déterminant clé de la performance en cyclisme (1). Une plus grande efficacité permet au cycliste de travailler à des pourcentages inférieurs du VO2max pour accomplir le même travail ou plus qu’un cycliste moins efficace. En fait, une cote d’efficacité élevée peut être attribuée à des résultats de VO2max plus bas. Alejandro Lucia et ses collègues (2) de l’Universidad Europea de Madrid ont examiné la relation entre le VO2max et l’efficacité du cyclisme et l’efficacité brute d’un groupe de cyclistes d’élite. Les sujets de cette étude étaient tous des cyclistes de classe mondiale ayant remporté au moins une grande course professionnelle, définie comme étant une étape du Tour de France, de Giro d’Italia ou de Vuelta a Espana, ou ayant terminé parmi les trois premiers aux Championnats du monde. Les taux d’hémoglobine et d’hématocrite ont été mesurés avant le début de l’étude pour s’assurer qu’ils se situaient dans les limites physiologiques normales. Tous les sujets ont effectué un test de VO2max en suivant les protocoles standard. Plus tard le même jour, ils ont effectué un test de charge constante de 20 minutes, où ils ont roulé à 80 % de leur VO2max. Les

valeurs de VO2max chez les sujets variaient de 82,5 ml/kg/min à 65,5 ml/kg/min. L’efficacité de cyclisme variait de 97,9 W/L O2/min à 72,1 W/L O2/min Il y avait une corrélation inverse significative entre le VO2max et l’efficacité du cyclisme. Cela signifie que ceux qui ont obtenu des résultats de VO2max plus élevés ont obtenu les rendements les plus faibles et ceux qui ont obtenu des résultats de VO2max plus faibles ont obtenu une plus grande efficacité. Une tendance similaire a été observée quant à l’efficacité brute. Le rapport puissance-poids au VO2max n’était pas significativement différent entre les cyclistes; ils étaient tous dans la plage de 4,9 à 5,4 W/kg. Fait intéressant, deux des cyclistes les plus accomplis, un champion du monde de course sur route et d’essai chronométré et un spécialiste de montée qui avait remporté cinq étapes du Tour de France; les deux ont obtenu des résultats de VO2max inférieurs à 70 ml/kg/min.

Cette étude montre clairement que le VO2max est moins important que l’efficacité de la performance en cyclisme et qu’un haut niveau d’efficacité peut entraîner un Vo2max plus faible. Ce motif n’est pas unique au cyclisme. Il a aussi été observé en course (3) et en aviron. Dans un prochain article, nous examinerons les divers facteurs qui contribuent à l’efficacité et à la façon d’améliorer votre efficacité en cyclisme.

La prochaine fois que quelqu’un commencera à se vanter de son résultat de VO2max, demandez-lui sa cote d’efficacité. Leur VO2max élevé peut signifier qu’ils ne sont pas des cyclistes efficaces.

 

  • Coyle, E. (1995). Integration of the physiological factors determining endurance performance ability. Exerc Sport Sci rev. 23: 25-64.
  • Lucia, A. et coll. (2002). Relation inverse entre le VO2max et l’économie/l’efficacité chez les cyclistes de classe mondiale. Med Sci Sports Exerc. 34: 2079-2084.
  • Saltin et coll. (1995). Morphology, enzyme activities, and buffer capacity of Kenyan and Scandinavian runners. Scand J. Med Sci Sports. 5: 222-230.

 

L’INFORMATION, LES INSTRUCTIONS ET LE CONTENU FOURNIS PAR L’INSTITUT CANADIEN DU SPORT DE L’ONTARIO DANS LE CADRE DE LA PROGRAMMATION EN LIGNE (COMME LES WEBINAIRES, LES CONFÉRENCES À DISTANCE, LES ATELIERS, LA FORMATION EN LIGNE ET LES LIENS) SONT FOURNIS À CONDITION QU’ILS NE SERVENT PAS DE BASE À AUCUNE RÉCLAMATION, DEMANDE OU CAUSE D’ACTION. LES PARTICIPANTS QUI UTILISENT L’INFORMATION, LES INSTRUCTIONS OU LE CONTENU DE LA PROGRAMMATION EN LIGNE (PAR EXEMPLE EN EXÉCUTANT DES ACTIONS, DES ÉTIREMENTS, DES ROUTINES OU DES MANŒUVRES) LE FONT VOLONTAIREMENT ET À LEURS PROPRES RISQUES. LES PARTICIPANTS DOIVENT S’ASSURER QUE LEUR ENVIRONNEMENT PHYSIQUE ET LEUR EMPLACEMENT SONT EXEMPTS DE DANGERS, D’ÉQUIPEMENTS OU D’AUTRES ÉLÉMENTS OU FACTEURS SUSCEPTIBLES DE LEUR NUIRE.
Premium

The following is for subscribers only

Subscribe to read this content and get unlimited access to all our resources.
  • Unlimited access to all CSIO content
  • More than 200 exclusive resources
  • Support CSIO and its missions for sports in Canada
Subscribe for $4,99/month Already subscribed?

Have Questions?
Get in touch

James Brough Director, Performance Pathways 905.299.1389