Jeux d’importance
Nouvelles générales

La championne olympique Isabelle Weidemann, nommée porte-drapeau d’Équipe Canada à la cérémonie de clôture des Jeux de Beijing 2022

Le Comité olympique canadien (COC) a annoncé que la championne olympique Isabelle Weidemann sera la porte-drapeau d’Équipe Canada à la cérémonie de clôture de Beijing 2022.

À ses deuxièmes Jeux en patinage de vitesse sur longue piste, l’Olympienne a remporté trois médailles à Beijing, soit une d’or, une d’argent et une de bronze, pour contribuer à la récolte actuelle de 25 médailles du Canada.

« C’est tellement un honneur de porter le drapeau canadien à la cérémonie de clôture. C’est une conclusion eu peu folle à une semaine vraiment hors de l’ordinaire. Je suis tellement fière d’être membre de cette équipe, affirme Weidemann. Je ne sais pas combien de fois cette semaine que j’ai partagé la joie, mais aussi la tristesse d’autres personnes. Ce fut incroyable de voir tout le monde offrir leur meilleure performance. J’aime les Jeux olympiques. J’aime faire partie de l’équipe canadienne.

« Nous avons peut-être été à distance du soutien de nos familles et de nos amis à la maison, mais merci à tous de nous avoir encouragé de partout au pays. Nous avons ressenti ce soutien et je suis tellement fière de contribuer à cette inspiration et de faire partie de l’équipe qui a contribué à ramener du bonheur au Canada. »

La première médaille de Weidemann, le bronze au 3000 m, femmes, a lancé la récolte de médailles du Canada à Beijing. C’était à la fois la première médaille du pays à Beijing 2022, mais aussi la 200e de l’histoire canadienne aux Jeux olympiques d’hiver. Ses succès se sont poursuivis sur la piste du ‘Ruban de glace’ au Jour 6, quand elle est devenue la première double médaillée canadienne à ces Jeux après avoir décroché l’argent au 5000 m. L’athlète de 26 ans a conclu son impressionnante participation en remportant l’épreuve féminine de poursuite par équipes au Jour 11 aux côtés de ses coéquipières Ivanie Blondin et Valérie Maltais, établissant du même coup un record olympique grâce à un chrono de 2:53.44.

« Un des grands moments pour moi aux Jeux a été de demander à Isabelle si elle était prête à porter le drapeau à la cérémonie de clôture et représenter les 215 athlètes qui ont porté la feuille d’érable avec fierté à Beijing, a déclaré Catriona Le May Doan, chef de mission d’Équipe Canada. Non seulement a-t-elle offert de magnifiques performances sur la patinoire, mais elle est une coéquipière hors pair par son soutien et son attitude positive avant, pendant et après la compétition. Ce ne sont pas tous les athlètes qui sont en mesure d’être encore ici sur place pour célébrer ces Jeux de 2022 réussis, mais je suis confiante qu’Isabelle représentera nos valeurs canadiennes et les qualités que l’ensemble d’Équipe Canada a démontrées sur le terrain de jeu comme à l’extérieur à Beijing. »

Avec quelques épreuves médaillées au menu du Jour 16, le Canada a démarré la journée au troisième rang provisoire du tableau des médailles.

« Je suis tellement fier de ce groupe remarquable d’athlètes canadiens. Ils sont arrivés à Beijing prêts non seulement à concourir, mais à s’adapter avec une détermination sans faille pour surmonter toutes les situations qui auraient pu survenir, a déclaré Eric Myles, chef du Sport du COC. Isabelle est un témoignage de cette résilience et ses performances étincelantes et son positivisme tout au long de ces Jeux ont été une source d’inspiration pour tous les Canadiens. J’ai hâte de la voir mener notre équipe à la cérémonie de clôture pour culminer son parcours mémorable à Beijing 2022. »

Porte-drapeaux d’Équipe Canada à la cérémonie d’ouverture de Beijing 2022, Marie-Philip Poulin et Charles Hamelin rentrent au pays après avoir ajouté à leur palmarès déjà étincelant.

En conduisant l’équipe féminine de hockey vers sa cinquième médaille d’or olympique, Poulin est devenue la seule athlète, homme ou femme, à marquer un but dans quatre matchs olympiques pour la médaille d’or. Elle a notamment inscrit sept des 10 derniers buts du Canada en finale féminine pour la médaille d’or olympique.

Avec la médaille d’or du relais 5000 m, hommes, Hamelin est devenu le premier patineur de vitesse sur courte piste masculine à monter sur le podium de cinq Jeux olympiques d’hiver et le plus grand médaillé canadien de son sport. Il a aussi rejoint Cindy Klassen comme Olympiens d’hiver les plus médaillés de l’histoire canadienne et Andre De Grasse comme le plus grand médaillé olympique canadien chez les hommes.

« Notre porte-drapeau a été une étoile brillante à ces Jeux sur la patinoire comme à l’extérieur, a déclaré Tricia Smith, présidente du CO« Notre porte-drapeau a été une étoile brillante à ces Jeux sur la patinoire comme à l’extérieur, a déclaré Tricia Smith, présidente du COC et quadruple Olympienne. Les réalisations d’Isabelle, particulièrement avec ses coéquipières de l’épreuve féminine de poursuite par équipes, est un modèle de l’histoire de nombreux membres de cette équipe, des défis qu’ils ont surmontés et de leur adaptabilité remarquable. Gagne ou perd, nos athlètes sur la glace et sur la neige ont démontré qui nous sommes comme Canadiens. Ils nous ont inspiré, ils nous ont poussé à nous lever tôt et à rester debout tard. La cérémonie de clôture avec Isabelle comme porte-drapeau sera une célébration des parcours uniques et fantastiques de chacun et chacune de nos merveilleux athlètes. »

Un retour complet sur les performances d’Équipe Canada à Beijing 2022 sera publié la conclusion de la dernière épreuve plus tard aujourd’hui.

Catriona Le May Doan a partagé ses dernières impressions comme chef de mission d’Équipe Canada :

« L’honneur d’être choisie comme leader de l’Équipe olympique canadienne est quelque chose que je n’oublierai jamais et l’expérience à ces Jeux a transformé ma vie. Comme ce fut le cas à Tokyo, le rôle de chef de mission a pris une tournure différente sans la présence d’amis et des familles aux Jeux. J’ai fait du mieux que j’ai pu pour visiter chaque site et d’être là où les proches des membres d’Équipe Canada ne pouvaient pas être. Je peux dire sans l’ombre d’un doute que les athlètes du Canada ont reçu tellement de soutien de leurs pairs et de notre équipe de mission, que cette équipe a été la plus serrée que j’ai vue depuis que j’en fais partie. Peu importe d’où les gens viennent et peu importe leur parcours, ils se sont appuyés les uns et les autres dans les bons et les moins bons moments à ces Jeux. C’est ce que ces Jeux sont censés être. J’espère qu’une petite portion de cet esprit est revenue au Canada et partout dans le monde pour que les gens se souviennent qu’il y a beaucoup plus de choses qui nous rassemblent que celles qui nous séparent. Le meilleur symbole de tout cela est possiblement le tambour remis en cadeau à l’équipe par la Nation Cris de Maskwacis, qui m’accompagnait sur chaque site et qui pouvait être ressenti et entendu partout comme le battement de cœur d’Équipe Canada ici à Beijing et par tout le monde à la maison. »

Story et Photo :  Le Comité olympique canadien