UN SAMEDI EN OR POUR LE CANADA AUX MONDIAUX DE WINDSOR

samedi, 10 décembre, 2016

Katerine Savard, Taylor Ruck, Kennedy Goss, Penny Oleksiak et Alexia Zevnik, qui a nagé en préliminaires, sont championnes du monde après avoir arrêté le chrono en 7 : 33,89. Il s’agit de la première médaille d’or du Canada remporté en sol canadien sur la scène internationale.

Le relais a terminé 4,76 secondes devant les Américaines. Les Russes ont pris la 3e place en 7 : 39,93.

Les quatre femmes ont abaissé l’ancienne marque canadienne de 7 : 45,04 qui tenait depuis 2009 par plus de 10 secondes.

La médaillée d’or olympique Penny Oleksiak n’était pas surprise du résultat.

« Nous savions que les autres équipes seraient fortes, mais nous ne sommes pas surprises d’avoir nagé aussi vite, » a dit la Torontoise de 16 ans.

Le Canada avait remporté la médaille de bronze du relais 4×200 m libre à Rio. Savard, Ruck, Goss et Oleksiak étaient parmi les 6 nageuses à avoir reçu une médaille.

« Nous essayons de montrer que nous ne sommes pas seulement allés vite aux Olympiques, mais que nous pouvons continuer à l’être sur la scène internationale, » a dit Oleksiak.

Ruck, 16 ans, a réalisé le 200 mètres le plus rapide, complétant sa course en 1 : 51,69. C’était la deuxième médaille pour la nageuse qui avait remporté le bronze au 200 m libre mardi.

« C’est fantastique de partager cette expérience avec cette équipe de relais exceptionnelle, » a dit Ruck.

« C’est incroyable d’être championnes du monde, » a ajouté Savard.

Sarah Darcel du Centre de haute performance — Victoria, qui était substitut pour l’équipe au départ, a réalisé une autre meilleure performance à vie, cette fois lors de sa première finale internationale séniore.

Son temps de 2:08, 59 lui a permis de terminer en 6e place au 200 m QNI.

« J’étais nerveuse toute la journée et ma course du matin était assez bonne, alors je me disais seulement, il arrivera ce qu’il arrivera, » a dit Darcel, 17 ans. « En ayant fait la demie du 100 m QNI (jeudi), je savais un peu à quoi m’attendre, mais c’est tout de même incroyable comme expérience et totalement différent. »

« C’est fantastique d’être ici en sol canadien. Ma première compétition en équipe est au Canada, c’est formidable. C’est familier, et c’est super qu’il y ait autant de fans venus nous encourager et qui criaient “Go Darcel!”. »

Les autres finalistes de la soirée étaient Kylie Masse qui a terminé en 8e place du 50 m dos avec un temps de 26,46 et Rachel Nicol de Lethbridge en Alberta a aussi terminé en 8e place au 100 m brasse.

« J’espérais quelque chose d’un peu plus rapide, mais c’est samedi soir, et je suis ici, je nage pour le Canada, je représente mon pays. Je ne peux pas demander mieux, » a dit Nicol.

Masse avait décroché l’argent au 100 m dos plus tôt dans la compétition.

« J’espérais aller un peu plus vite, » dit la nageuse de 20 ans qui a abaissé son record canadien en 26,34 lors de la demi-finale vendredi. « J’ai été un peu moins vite ce soir, mais cela arrive dans un 50 m. C’est tellement cours comme course alors ça peut varier, juste une petite erreur. J’ai des choses sur lesquels je dois travailler et j’ai hâte de commencer. »

Plus tôt dans la soirée, Katerine Savard, de Pont-Rouge au Québec a accédé à la finale du 100 m papillon. Son temps de 56,93 la place en 5e position pour la finale de dimanche.

Yuri Kisil du Centre de performance — Vancouver a terminé en 11e place du 100 m libre avec un temps de 47,42.

Le Canada a cinq médailles après cinq jours de compétitions aux Championnats du monde en petit bassin. C’est le meilleur résultat depuis les cinq médailles remportées à Athènes en 2000.

Le meilleur résultat du Canada au total de médaille était à Hong Kong en 1999, où l’équipe avait établi 9 records canadiens. La médaille d’or de samedi était le 15e record national réalisé à ces Championnats.

Natation Canada | www.swimming.ca o
Toronto Star - le photp | www.thestar.com 

 

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles

  • 16 octobre, 2020
    Même la pandémie ne peut pas arrêter la recherche de futurs Olympiens d’Équipe Canada. Le Camp des recrues RBC est de retour pour une sixième année, cette fois en mode virtuel. Au fil des années, le Camp des recrues RBC a testé plus de 8500 athlètes...
  • 22 septembre, 2020
    Pour diffusion immédiate C’est avec des sentiments partagés que je vous annonce que le Dr Doug Richards a pris la décision de quitter son poste de médecin-chef de l’ ICSO . M. Richards fait partie intégrante de la famille de l’ ICSO depuis ses...
  • 16 septembre, 2020
    Le Conseil des Jeux du Canada et la Société hôtesse des Jeux du Canada 2021 ont décidé de reporter les Jeux d’été du Canada à l’été 2022 Le 16 septembre 2020 (Niagara, ON ) – Après consultation auprès de la région de Niagara, la province de l’...
  • 10 septembre, 2020
    Communiqué L’O ntario appuie les athlètes dans leur quête vers l’or Le financement aidera à compenser les dépenses de vie et d’entraînement tandis que les athlètes et les entraîneurs se préparent aux compétitions 10 septembre 2020...
  • 8 septembre, 2020
    La carrière de Kayla Alexander sur et en dehors du terrain de basketball est une histoire qui se lit d’une seule traite. En février, elle a aidé Équipe Canada à se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020 après être revenue de deux...