Mise à jour #31 : Communiqué d'information COVID-19

jeudi, 31 mars, 2022

Mise à jour #31 | 30 mars 2022

Communiqué d’information COVID-19

MISES À JOUR DU COMITÉ CONSULTATIF DE MÉDECINE SPORTIVE :

Alors que la situation pandémique s’améliore au Canada, entraînant l’assouplissement de nombreuses directives de la santé publique; le nombre de cas de COVID-19 et d’hospitalisations au Canada semble plafonner. Dans ce contexte de restrictions assouplies, l’impact du sous-variant BA.2, très contagieux, demeure incertain. De plus, il est bien documenté que les athlètes de haut niveau sont plus à risque d’infections respiratoires, qui sont une cause majeure de perte de journées d’entraînement et de compétition qui peuvent être évitables. Afin de minimiser l’incidence et l’impact de ces infections, y compris la COVID-19, le SMAC recommande fortement le maintien de toutes les mesures de contrôle et de prévention des infections suivantes :

  • Vaccination complète, y compris une troisième dose (si éligible);
  • Lavage fréquent des mains;
  • Port du masque, en tout temps à l’intérieur, sauf lors d’entraînements spécifiques;
  • Les masques N95, KN95 ou équivalents sont recommandés;
  • Respecter la distance sociale de 2 mètres;
  • Idéalement, des chambres individuelles pour l’hébergement du personnel et des athlètes pendant les camps d’entraînement ou les voyages;
  • Dans la mesure du possible, limitez les rassemblements de groupe et les activités sociales, surtout à l’intérieur.

Nouvelle participation à un camp d’entraînement ou retour dans l’environnement d’entraînement quotidien après avoir voyagé en utilisant un transport public (avion ou train). 
Nous continuons de recommander que des tests soient effectués lors de tout voyage en avion ou en train. Il existe 3 protocoles recommandés pour permettre à un athlète, après un voyage, d’accéder à son lieu d’entraînement:

  1. Deux tests antigénique rapide (RAg) auto-administrés (à 24 heures d’intervalle) avant le départ et quotidiennement pendant les 3 premiers jours à l’arrivée, ou
  2. Test RAg auto-administré 24 heures avant le départ et tous les jours pendant les 2 premiers jours à l’arrivée plus un test PCR le jour 3
  3. Si aucun test n’est effectué comme ci-dessus, l’accès à l’Institut canadien de sport est autorisé 10 jours après l’arrivée d’un voyage interprovincial ou international. 

Une fois que l’un des 3 protocoles a été satisfait, aucun autre test n’est requis.

REMARQUE : Toute personne qui développe des symptômes après un voyage doit être considérée comme un cas présumé positif de COVID-19 et suivre le protocole, lors de cas positif à la COVID-19, des autorités locales de santé publique ou de l’institut du sport en ce qui a trait à l’isolement requis.

Conférences/Rassemblements sportifs de Haut Niveau*
(Entraîneurs, Intervenants, Personnel Technique)
*nécessitant des déplacements en transports publics (train, avion)

  1. Test RAg auto-administré 1 jour avant le voyage et un test à l’arrivée.
  2. Attestation de 2 tests RAg négatifs à l’arrivée.
  3. Port du masque en continue dans le lieu de rassemblement.
  4. Test RAg auto-administré au départ recommandé en cas de retour à l’environnement d’entraînement quotidien.

Contact étroit (avec une personne connue pour être positive à la COVID-19)
L’accès au lieu d’entraînement ou au camp pour un athlète asymptomatique identifié comme contact étroit entièrement vacciné (3 doses) ou ayant été testé positif à la COVID-19 au cours des 90 derniers jours est autorisée sur la base de

  • Test RAg quotidien négatif pendant 7 jours consécutifs après le dernier contact étroit connu.
  • Port du masque en permanence à l’entraînement

Si le port du masque n’est pas possible pour l’entraînement (ex : sport de combat ; sport aquatique ou autre)

  • Isolement pendant 5 jours et 2 tests RAg négatifs consécutifs les jours 6 et 7 avant de retourner au camp ou au DTE le jour 7

REMARQUE : Si une personne considérée « contact étroit » développe des symptômes, elle doit être considérée comme un cas présumé positif de COVID-19 et suivre le protocole d’isolement pour les cas positifs à la COVID-19 des autorités locales en santé publique ou de l’institut canadien du sport.

Les lignes directrices ci-dessus ne remplacent pas les directives de la santé publique fédérales, provinciales, territoriales et/ou régionales qui exigent un niveau de restriction plus élevé.

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles