La douleur en valait la peine pour Penny Oleksiak, qui remporte le bronze au 200 m libre comme sixième médaille olympique

mercredi, 28 juillet, 2021
Penny Oleksiak

TOKYO – La douleur faisait beaucoup de bien à Penny Oleksiak qui a remporté le bronze au 200 m libre aux Jeux olympiques de Tokyo pour devenir l’athlète olympique canadienne la plus décorée aux Jeux d’été.

Oleksiak (Centre de haute performance – Ontario/Toronto) a enregistré son meilleur temps personnel d’une minute 54,70 secondes pour mettre la main sur sa deuxième médaille à ces Jeux et sa sixième médaille olympique en carrière mercredi matin à Tokyo (mardi soir au Canada). L’athlète de 21 ans est à égalité avec Clara Hughes et Cindy Klassen pour la meilleure récolte de médailles de tous les athlètes olympiques canadiens.

« Lorsque j’ai touché au mur, j’avais très mal », a dit Oleksiak, qui a nagé le dernier segment du relais 4 x 100 m libre féminin auquel l’équipe a remporté l’argent. « Chaque seconde de douleur ressentie en a valu la peine. »

Elle menait le groupe de nageuses après les cinquante premiers mètres, mais elle a glissé au quatrième rang à son dernier virage. Elle a donné tout ce qu’elle avait pour arriver au mur avant la Chinoise Junxuan Yang.

L’Australienne Arianne Titmus a décroché l’or en 1:53,50, tandis que Siobhan Haughey de Hong Kong a terminé deuxième en 1:53,92.

Oleksiak a dit que Maggie Mac Neil (London Aquatic Club/London, Ont.) et sa médaille d’or au 100 m papillon l’avaient inspirée.

« Maggie est venue aujourd’hui avec sa médaille d’or, a-t-elle dit. Je fixais sa médaille. Je me disais “J’en veux une comme ça.” »

Oleksiak a remporté quatre médailles, dont l’or au 100 m libre, à Rio 2016.

« Je n’ai pas encore fini, a-t-elle lancé. J’espère que j’en aurai d’autres. »

Dans une autre finale, Sydney Pickrem (CHP – Ontario/Halifax, N.-É.) a terminé au sixième rang du 200 m quatre nages individuel en 2:08,52.

Les nageuses canadiennes ont gagné quatre médailles dans la piscine. Kylie Masse est arrivée deuxième au 100 m dos.

John Atkinson, directeur de haute performance et entraineur national de Natation Canada, a indiqué qu’Oleksiak écrivait un chapitre de l’histoire olympique canadienne.

« Cela démontre qu’elle est une grande concurrente et qu’elle se lance et se donne à fond », a-t-il dit.

Les Canadiens ont remporté une médaille à chacune des sessions de finales, et Atkinson prédit que d’autres sont possibles.

« Nous avons encore plusieurs occasions à venir. Les entraineurs et les athlètes travaillent très fort pour se préparer en vue des courses et récupérer.

« Nous devons continuer sur notre lancée à la deuxième moitié de la compétition de la même façon qu’à la première moitié. »

Hughes a gagné deux médailles en cyclisme aux jeux d’été et quatre médailles en patinage de vitesse à trois jeux d’hiver. La patineuse de vitesse Cindy Klassen a également récolté six médailles à deux Jeux olympiques.

Oleksiak surpasse le coureur Phil Edwards et la rameuse Lesley Thompson-Willie qui ont remporté cinq médailles chacun, pour Edwards à trois Jeux à partir de 1928 et pour Thompson-Willie à cinq Jeux à partir de 1984.

Elle pourrait en ajouter d’autres à sa récolte à ses dernières courses, soit le 100 m libre, le relais 4 x 200 m libre et deux relais quatre nages.

Dans d’autres épreuves, Josh Liendo (CHP – Ontario/Calgary) et Yuri Kisil (CHP – Ontario/Calgary) n’ont pas réussi à passer en finale du 100 m libre.

Liendo, la recrue olympique de 18 ans, a arrêté le chrono à 48,19 secondes, à seulement 0,06 seconde de son meilleur temps, pour terminer au 14e rang. Kisil, 25 ans, qui participe à ses deuxièmes Jeux, a nagé en 48,31 pour terminer au 15e rang.

« C’était une très bonne expérience », a dit Liendo, qui a nagé en 48,34 aux préliminaires. « J’aurais aimé être plus vite, mais j’étais heureux d’avoir abaissé mon temps des préliminaires. »

Kisil, qui s’était classé 10e à Rio, a dit que le groupe était rapide.

« C’est un peu décevant, mais c’est toujours une grande expérience de rivaliser contre les meilleurs du monde », a dit Kisil, qui a enregistré son meilleur chrono (48,15) aux préliminaires. « C’est le groupe le plus rapide jamais vu, alors c’est rassurant d’avoir réussi à me défendre. »

Liendo et Kisil ont aussi fait partie de l’équipe canadienne du relais 4 x 100 m libre qui a terminé quatrième lundi.

Programme complet et résultats : https://olympics.com/tokyo-2020/olympic-games/fr/resultats/natation/cale…

 

Swimming Canada

Crédit photo: Natation Canada/Ian MacNicol

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles