Kylie Masse se rapproche du record du monde aux essais

vendredi, 7 avril, 2017
Kylie Masse

Kylie Masse a démontré qu’elle sera la nageuse à battre aux Championnats du monde FINA à Budapest.

La médaillée de bronze olympique originaire de Windsor, Ont., a réalisé le temps le plus rapide de l’année et est passée à un cheveu d’établir un nouveau record du monde au 100 m dos ce jeudi lors de la première journée des Essais de l’équipe canadienne 2017.

Masse a remporté l’épreuve avec un temps de 58,21, à seulement 0,09 seconde du record du monde détenu par Gemma Spofforth de la Grande-Bretagne. Masse a également abaissé le record des Amériques détenu jusque-là par Missy Franklin en 58,33.

Son temps est plus rapide que celui de la Hongroise Katinka Hosszu qui avait remporté l’or aux Jeux olympiques de Rio en 58,45.

Masse s’est rendue en finale confiante après avoir établi le record canadien ce matin en 58,42.

« C’était ma première course ce matin, et d’avoir pu toucher à l’eau, je n’avais aucune pression, » dit-elle. « J’ai foncé et je me suis amusée. »

« J’ai essayé de refaire la même chose. J’ai essayé d’accélérer un peu plus dans mon dernier 25 mètres et cela a beaucoup aidé. »

Masse, qui étudie à l’université de Toronto, croit que le record du monde est atteignable.

« C’est le rêve de tout nageur, » dit-elle. « Il y a encore beaucoup de travail à faire. »

Il y a eu une égalité pour la deuxième place entre Hilary Caldwell, qui s’entraine au Centre de haute performance – Victoria, et Dominique Bouchard d’Oakville Aquatic Club avec un temps de 1:00,25.

Les deux athlètes ont nagé sous le standard FINA A de 1:00,61 requis pour se qualifier sur l’équipe des Championnats du monde. La deuxième place a été décernée à Caldwell en vertu de son temps des préliminaires qui était plus rapide que celui de Bouchard.

Celle qui a remporté la médaille de bronze au 200 m dos à Rio dit que de nager au côté de Masse la rend plus rapide.

« C’est super d’être dans le même départ qu’elle, » dit Caldwell. « Le fait d’être au côté d’elle, cela fait de très belles choses pour le dos au Canada. »

Les Essais, qui se termineront dimanche, ont attiré plus de 400 nageurs au Saanich Commonwealth Place qui tenteront de se tailler une place sur l’équipe canadienne qui participera aux Championnats du monde FINA à Budapest du 14 au 30 juillet.

Les préliminaires commencent à 10 h chaque jour, et les finales à 18h. Toutes les sessions sont diffusées en direct sur CBC Sports à http://www.cbc.ca/sports/olympics/summer/aquatics/canadian-swimming-tria….

Pour se qualifier à une épreuve individuelle pour les Championnats du monde, un nageur doit terminer dans les deux premiers et nager sous le standard FINA A.

Katerine Savard de Montréal a réalisé son meilleur temps personnel de 1:57,13 pour remporter la médaille d’or au 200 m libre. Mary-Sophie Harvey de Trois-Rivières, Qué., a terminé 2e en 1:57,81, les deux ont nagé sous le standard de 1:58,68.

« Ce sera la 8e fois que je représente le Canada et j’en suis très heureuse, » a dit Savard qui faisait partie du relais 4×200 m libre médaillé de bronze à Rio. « J’ai très hâte de voir ce que je peux faire cet été. »

Le fait de remporter cette médaille a vraiment renforcé la confiance de Savard pour la saison.

« Je ne m’attendais pas à cette médaille, c’était incroyable d’être sur le podium, » dit-elle. « Nous avons recommencé à croire aux podiums. Ce seront de très bons Championnats cet été. »

Kayla Sanchez de Toronto, qui s’entraine avec le Centre de haute performance – Ontario, a terminé en 3e place avec un temps de 1:58,28, et Rebecca Smith de Red Deer, Alta. qui nage maintenant pour le Scarborough Swim Club était 4e en 1:58,59. Elles se joindront à Savard et Hayvey pour le relais 4×200 m libre à Budapest.

Savard croit que le relais peut viser le podium aux Championnats du monde.

« J’ai 23 ans et je me sens vieille, » dit-elle en riant. « Elles sont si jeunes et tellement rapides. Je savais que je devais nager très vite si je voulais faire l’équipe. »

Kierra Smith de Kelowna, C.-B. a poussé un soupir de soulagement après son 200 m brasse en 2:24,36, bien en dessous du standard de qualification de 2:25,91. Ashley McGregor de Pointe-Claire a terminé en 2e place avec un temps de 2:25,32 alors que Sarah Darcel de Island Swimming était 3e en 2:27,74.

Smith, membre de l’équipe olympique de Rio, était heureuse de se tailler une place sur l’équipe lors de la première soirée des finales. Sa famille la regardait des estrades.

« Cela enlève beaucoup de pression, » a dit Smith, qui s’entraine avec University of Minnesota. « Je vais faire mes courses et profiter du reste de la compétition. »

Javier Acevedo de Toronto a été le premier homme a se mérité une place sur l’équipe des Championnats du monde en remportant le 100 m dos avec un temps de 53,64. Son temps était sous le standard de qualification de 54,06.

Markus Thormeyer de Delta, C.-B. a terminé 2e en 54,81.

Acevedo, qui a 18 ans était le plus jeune nageur de l’équipe olympique de Rio, dit qu’il voulait seulement avoir du plaisir aux Essais.

« J’ai réalisé qu’avoir du plaisir était plus important que penser aux temps, » dit-il. « Pour moi, avoir du plaisir m’aide à atteindre ce genre de temps. »

Thormeyer, qui s’entraine au Centre de haute performance – Vancouver, a remporté le 200 m libre en 1:48,33, mais a raté la standard de 1:47,73. Jeremy Bagshaw de Victoria a terminé en 2e place en 1:48,90, et Carson Olafson de Cultus Lake, C.-B. était 3e en 1:49,39.

Eli Wall de Toronto Swim Club a remporté le 200 m brasse en 2:12,26, au-dessus du standard de qualification de 2:11,11. Ryan Telford de Ajax Aquatic Club a terminé 2e en 2:13,02, et James Dergousoff de Chena a terminé 3e en 2:14,66.

Le directeur de la haute performance John Atkinson était heureux des résultats de la première journée.

« Le jour 1 s’est passé comme je le croyais, » a dit Atkinson. « Le crédit va à Kylie Masse et ses entraineurs Linda Kiefer et Byron MacDonald pour sa performance exceptionnelle aujourd’hui. Deux meilleurs temps aujourd’hui et de la natation de niveau mondial. »

« Aux Essais des Championnats du monde en 2013, nous avions une nageuse sous les 2:01 en préliminaires. Cette année, nous en avions sept sous les deux minutes, la profondeur est là. »

Le 50 m papillon, 800 m libre hommes et 1500 m libre femmes n’étaient pas des épreuves de sélection pour les Championnats du monde.

Alexander Katelnikoff de Calgary Cascade Swim Club a remporté l’or au 800 m libre avec un temps de 8:18,64. Deux nageurs d’Etobicoke ont terminé 2e et 3e. Justin Konik a remporté l’argent en 8:17,37, et Jong Hoon Lee le bronze en 8:18,27.

Sadie Fazekas de Windsor Aquatic Club a remporté le 50 m papillon en 26,90 et Marie-Lou Lapointe était 2e en 27,15. Mabel Zavaros de Oakville Aquatic Club a terminé 3e en 27,29.

Penny Oleksiak, qui a remporté quatre médailles à Rio, était première après les préliminaires avec un temps de 26,40, mais la nageuse de 16 ans a déclaré forfait pour la finale.

Matthew Dans d’Ottawa a remporté le 50 m papillon chez les hommes en 24,35, Josiah Binnema d’Edmonton Keyano Swim Club a terminé 2e en 24,50 et Alexandre Perreault d’Ottawa Swim Club 3e en 24,58.

Stephanie Horner, originaire de Beaconsfield, Qué, qui s’entraine à Victoria a remporté le 1500 m libre avec un temps de 16:49,45. Brooke Lamoureux a terminé 2e en 17:02,67, et Martit Anderson 3e en 17:07,33.

Natation Canada | Swimming.ca

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles