De l’entraînement au podium : la puissance de la préparation physique

vendredi, 26 janvier, 2018
De l’entraînement au podium :  la puissance de la préparation physique

L’équipe de préparation physique est la plus importante des groupes de disciplines des sciences du sport et de la médecine du sport de l’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO) avec douze employés à temps plein. Le principal rôle d’un préparateur physique consiste à augmenter la capacité et la qualité des caractéristiques physiques et physiologiques d’un athlète, comme la force, la vitesse, l’endurance et la puissance, afin de lui donner les moyens d’atteindre ses objectifs.

Le préparateur physique collabore avec les autres membres de l’équipe de soutien intégré et se sert des renseignements recueillis auprès des services de physiologie, de biomécanique, des qualités intellectuelles, de médecine et de thérapie du sport et de la nutrition pour préparer et offrir des programmes d’entraînement qui améliorent de façon sécuritaire et efficace la performance des athlètes le jour de la compétition. Durant ce processus, le préparateur physique inculque aux athlètes et aux entraîneurs les techniques et les méthodes d’entraînement appropriées pour atténuer le risque de blessure et optimiser les résultats.

De nombreux préparateurs physiques sont de plus responsables de la surveillance de la charge d’entraînement ainsi que du suivi de la fréquence et de l’intensité des divers types d’entraînement des athlètes. Les préparateurs physiques peuvent ainsi aider les entraîneurs sportifs à adapter les plans d’entraînement afin de garantir que les athlètes travaillent suffisamment pour progresser, mais pas trop pour ne pas s’épuiser. Travaillant étroitement avec l’entraîneur sportif pour déterminer et améliorer les aptitudes physiques et techniques les plus importantes pour connaître du succès dans le sport, le préparateur physique contribue à créer et à faire passer une batterie de tests pour mesurer l’amélioration d’indicateurs clés de performance.

Si près des Jeux olympiques et paralympiques, l’athlète est prêt physiquement et le préparateur physique se concentre sur le maintien des qualités physiques et sur la mise en œuvre de ces qualités en compétition. Cette phase comprend souvent une réduction du temps en salle de musculation pour mettre l’accent sur des exercices de vitesse, de puissance, d’accélération et de décélération propres au sport. Comme de nombreux athlètes se trouvent sur la route, souvent en des endroits sans installation d’entraînement de classe mondiale, le préparateur physique doit adopter une approche créative.

Lorsque la saison de compétition des sports d’hiver bat son plein, le préparateur physique travaille avec les athlètes pour peaufiner la routine d’échauffement en vue de la journée de la compétition : il conçoit une routine, en supervise et en mesure l’efficacité en compétition, puis la retouche pour tenter de trouver le moindre détail qui pourrait faire la différence entre une médaille et un classement hors du podium.

La puissance sur la glace : le travail avec Paul Poirier et Piper Gilles

Paul Poirier et Piper Gilles comptent parmi les meilleurs couples de danseurs sur glace qui s’entraînent à l’ICSO sous la supervision du préparateur physique adjoint, Nick Robinson. Nick possède une expérience et une expertise exhaustives en travail avec des athlètes créatifs et esthétiques. Il est bien connu pour son travail avec les meilleurs danseurs canadiens, ce qui lui permet de comprendre les demandes de la danse sur glace et de créer un programme de préparation physique adapté aux besoins uniques de Paul et de Piper.

Durant les années qui ont précédé les Jeux de Pyeongchang, Paul et Piper ont accompli de nombreux cycles d’entraînement, chacun ayant un but différent, mais avec l’objectif global de se préparer pour les Jeux olympiques de 2018. Dans un sport esthétique comme la danse sur glace, un athlète doit être fort et puissant par rapport à sa propre masse corporelle. Par conséquent, l’amélioration de la puissance et de la force d’un athlète se déroule soigneusement tout en maintenant une masse idéale. Heureusement, l’équipe de biomécaniciens, physiologistes et nutritionnistes de l’ICSO fait passer des tests et offre un soutien pour garantir que les athlètes, les entraîneurs et les collègues praticiens des sciences et de la médecine du sport, y compris les préparateurs physiques, sont sur la bonne voie.

Du point de vue du préparateur physique, les méthodes d’entraînement choisies augmentent la force propre au sport sans provoquer un développement musculaire excessif. Une croyance répandue au sujet de la danse sur glace veut qu’une faible force musculaire soit nécessaire dans le haut du corps, spécialement chez les femmes. C’est complètement faux. Par exemple, une solide connexion physique est nécessaire entre les athlètes durant un programme et cette connexion dépend souvent de la force de préhension. En outre, pendant les portés, les athlètes sollicitent la force du haut de leur corps et de leur tronc pour réaliser l’esthétisme fluide et harmonieux nécessaire.  Les danseurs sur glace masculins lèvent de plus la femme et doivent être assez forts pour soutenir les deux masses combinées. Le programme de préparation physique de Paul et de Piper se révèle donc global : il s’agit de développer force, puissance et stabilité dans l’ensemble du corps pour créer un système qui œuvre de pair sur tous les plans de mouvement, même la tête vers le bas!

En bref, tous les aspects mentionnés ci-dessus, et d’innombrables autres, sont pris en compte durant la préparation physique de Paul et de Piper pour les Jeux olympiques de 2018. À l’ICSO, l’alliance harmonieuse des disciplines des sciences et de la médecine du sport s’est révélée essentielle pour réaliser un programme de préparation physique de qualité et, en définitive, garantir le développement approprié des athlètes.

Aujourd’hui, Pyeongchang 2018 étant à moins d’un mois, Paul et Piper sont prêts à s’attaquer aux Jeux olympiques. Ils sont plus rapides, plus forts et plus puissants et physiquement plus efficaces que jamais. Au cours des prochaines semaines, leurs aptitudes athlétiques seront optimales. La programmation de la préparation physique visera alors à préserver la stabilité, la force et la puissance tout en prévenant toute fatigue durable. Toute la préparation est terminée. Cette équipe se présente aux Jeux olympiques pour réaliser une performance exceptionnelle!

À propos de l’Institut canadien du sport de l’Ontario

L’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO) est un organisme sans but lucratif qui se consacre à la quête de l’excellence en offrant des programmes, des services et un leadership de calibre mondial aux athlètes et aux entraîneurs de haut niveau afin d’améliorer leur capacité à monter sur le podium au niveau international. L’ICSO offre aux athlètes un éventail de services en sciences et médecine du sport, notamment dans les domaines de la nutrition, la physiologie, la biomécanique, la préparation physique, la performance mentale, la thérapie sportive et les services de subsistance. L’ICSO offre également des programmes et des services à des organismes sportifs nationaux et provinciaux, ainsi qu’à leurs entraîneurs, afin de renforcer les structures sportives en Ontario et au Canada.

L’ICSO offre ses services à environ 700 athlètes de haut niveau et 250 entraîneurs dans ses installations principales du Centre sportif panaméricain de Toronto, dans son site satellite du Centre de cyclisme national Mattamy à Milton et dans ses environnements d’entraînement quotidien partout en Ontario. L’ICSO fait partie d’un vaste réseau de quatre instituts et de trois centres multisports à l’échelle du pays, le Réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada, en partenariat avec le Comité olympique canadien et le Comité paralympique canadien. L’ICSO bénéficie du soutien du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport, de Sport Canada, d’À nous le podium et de l’Association canadienne des entraîneurs, ainsi que des organismes sportifs nationaux et provinciaux du secteur.  www.csiontario.ca/fr

-30-

Rédigé par :

Ed McNeely, préparateur physique principal, Institut canadien du sport de l’Ontario

Nick Robinson, préparateur physique adjoint, Institut canadien du sport de l’Ontario

 

Personne-ressource pour les médias :

Laura Albright, directrice, Communications et événements

Institut canadien du sport de l’Ontario

Tél. : 416 596-1240, poste 238

Courriel : lalbright@csiontario.ca

www.csiontario.ca/fr

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles