Célébration de Tokyo 2020 : Présentation des nouvelles bannières et des nouvelles plaques du mur d'honneur en reconnaissance des médaillés affiliés à l'ICSO

lundi, 25 octobre, 2021
Les nouvelles bannières de l'ICSO

Lors de la célébration des Jeux de Tokyo 2020 de lʼICSO, ce qui a été retenu nʼétait pas la nourriture (bien qu’elle était délicieuse) ni les conférenciers (bien quʼils étaient inspirants). Cʼétait quelque chose qui se trouvait plus haut : les 20 nouvelles bannières célébrant les athlètes affiliés à lʼICSO et qui ont remporté des médailles aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020.

Les bannières sont arrangées de la même façon que les podiums olympiques et paralympiques, dans lʼordre de lʼargent, de lʼor et du bronze. Elles étaient la première chose que les participants ont remarquée en entrant dans le gymnase S&C. De nombreuses performances aux Jeux ont été remarquables, notamment la médaille d’or émotionnelle de l’équipe féminine de soccer, la course triomphante de 200m d’Andre De Grasse, le long saut au décathlon olympique de Damian Warner et, bien sûr, la surprise mémorable de Maggie Mac Neil lorsqu’elle a découvert qu’elle avait gagné l’or.

mph-20211006-430308.jpg

Kylie Masse, Maggie Mac Neil et Sydney Pickrem devant la plaque célébrant leur victoire de bronze relais 4x100m quatre nages aux Jeux olympiques de Tokyo 2020. 

Les invités ont également eu lʼoccasion de voir les médaillés affiliés qui sont exposés de façon permanente sur le mur dʼhonneur de lʼICSO qui se trouve dans le corridor menant à la salle de sport. Parmi ceux-ci, on comptait deux nouvelles plaques spéciales pour les athlètes olympiques canadiens les plus décorés Penny Oleksiak et Andre De Grasse.

LʼICSO aimerait remercier le TI Group pour son excellent travail de création, de production et dʼinstallation des bannières de Tokyo 2020. L’ICSO tient également à remercier de nombreux partenaires des organismes nationaux de sport et le Comité paralympique canadien pour avoir fourni les images pour les bannières.

Les bannières de Tokyo 2020, qui suivent les bannières de Rio 2016 et de PyeongChang 2018, ne sont pas seulement de belles décorations, elles sont là pour inspirer la prochaine génération dʼathlètes olympiques et paralympiques canadiens. C’est une autre façon pour lʼICSO d’amener les gens et les performances au niveau supérieur.  Christine Camozzi, préparatrice physique de lʼICSO (apprentie), l’a d’ailleurs remarqué en travaillant avec les athlètes : « En discutant avec les athlètes, je les entends plus souvent parler de leur désir de voir, un jour, leur visage sur une bannière à lʼICSO que de tout autre accomplissement. »

« Bien quʼil soit incroyablement inspirant de voir les réussites sur le podium des athlètes avec qui nous travaillons, les bannières sont un rappel quotidien pour tous les membres du personnel et les athlètes de lʼICSO que le sport a le pouvoir de changer le monde, » a déclaré Debbie Low, PDG

Lʼobjectif de lʼICSO est « d’amener les gens et les performances au niveau supérieur ». Parfois, nous aimons le faire littéralement.

Photos : L’Institute canadien du sport de l’Ontario / Michael P Hall.

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles