Amener les gens et les performances au niveau supérieur pour Beijing 2022: La série - Chapitre 1 : Maddie Schizas

lundi, 10 janvier, 2022

Avec les derniers préparatifs pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2022 à Beijing, l’ICSO présente une nouvelle série d’articles soulignant comment nous offrons le meilleur soutien en matière de sciences du sport, de médecine du sport et de parcours aux partenaires olympiques et paralympiques. La série met l’accent sur la façon dont l’ICSO et ses partenaires sportifs (#ONPEUT) travaillent ensemble pour aider les athlètes, les entraîneurs et le personnel de soutien olympiques et paralympiques à surmonter l’adversité, à s’adapter et à atteindre leur potentiel de monter sur le podium. Au cours des deux dernières années, le personnel de l’ICSO a fait preuve de détermination et a trouvé des moyens novateurs d’offrir les meilleurs programmes et services en toute sécurité; nous avons ainsi amené les gens et les performances au niveau supérieur pour #CréerDesChampions. Parce que #ONPEUT

-

Par David Grossman

 

Pour Maddie Schizas, il n’y a peut-être rien de plus apaisant ou de plus relaxant que de s’asseoir devant son piano pour jouer un morceau de musique classique.

Elle est douée. Extrêmement douée, même.

Possédant un talent hors du commun décelé dès son plus jeune âge, ce sont ses parents qui ont initié leur fille à cet instrument de musique capable de produire des sons à la fois forts et doux, grâce à ses marteaux feutrés et ses cordes métalliques.

Maddie, qui donne également des cours de piano, appartient à cette catégorie de jeunes gens brillants qui apprennent facilement. La coordination de ses yeux et de ses oreilles est excellente, et pas seulement pour la musique.

Pour réussir, il faut commencer par y croire. On dit souvent que les pensées positives et une bonne attitude constituent un chemin direct au bonheur et à la réussite.

Pour Maddie, l’atteinte de la réussite et l’accumulation des connaissances a également commencé à l’aréna River Oaks, à Oakville. C’est à l’âge de trois ans qu’elle s’est élancée pour la première fois. Ses parents lui avaient alors offert ce qui s’est avéré être un investissement rentable : une paire de patins blancs. Son père a été son premier entraîneur, lui montrant comment faire glisser ses pieds sur la surface gelée.

Elle se souvient également d’avoir vu des patineurs à la télévision.

La curiosité et l’enthousiasme dont elle faisait preuve ont contribué à faire de cette discipline une réalité pour elle. En plus de permettre à Maddie de faire de la compétition au niveau international, cette passion lui a appris à toujours viser le sommet. Beaucoup d’enfants rêvent de participer aux Jeux olympiques.

Ce n’est plus un fantasme pour Schizas. Elle a atteint une autre étape de la célébrité - et c’est arrivé plus tôt que prévu.

Pour Schizas, ce rêve est devenu une réalité aux Championnats de Patinage Canada 2022 à Ottawa après de superbes performances qui ont confirmé sa participation pour les Jeux olympiques d’hiver à Beijing.

Schizas a dominé les 18 concurrents dans la catégorie Senior – Femmes avec des performances remarquables dans les programmes court et libre. Sa note combinée dans les deux programmes a totalisé 198,24 points, soit près de 28 points de plus que la vice-championne Véronik Mallet, de Sept-Îles, Qc.

Dans l’une des performances les plus brillantes d’une patineuse dans les compétitions nationales, Schizas, ravie de sa performance, avait compilé un score de 126,19 dans le programme libre et 72,05 dans le programme court. Ces deux résultats étaient les plus élevées de la compétition.

« Au départ, je voyais surtout le patinage comme une activité hivernale amusante, affirme Maddie. Cela ne faisait pas partie de mes plans pour l’avenir. Je pense que c’est à l’âge de 12 ans que j’ai vraiment commencé à prendre au sérieux la compétition et que j’ai réalisé que l’école et le sport pouvaient se compléter, et que ça pouvait être amusant. »

Il fut un temps où les grandes compétitions mondiales ne semblaient pas faire partie de la voie de Maddie Schizas. Mais la voie qui s’offre à nous peut changer avec des efforts. Pour Maddie, le vent tourna assez rapidement. Et ses résultats sur la glace en témoignent. Saisissant chaque opportunité se présentant à elle, Maddie a toujours cherché à voir le bon côté des choses et à l’utiliser à son avantage.

« Le Défi Patinage Canada de 2015, à Edmonton, a été une révélation pour moi », dit-elle. Je me suis classée 16e et j’étais heureuse, mais c’est à ce moment-là que je suis devenue accro au patinage. Mon objectif premier était de m’améliorer, de m’assurer que tout fonctionne bien et ce, dans un court laps de temps. »

Nancy Lemaire est une entraîneuse professionnelle de patinage artistique reconnue au niveau national et est directrice technique du Milton Skating Club. C’est également elle qui a aperçu Maddie pour la première fois, alors qu’elle n’avait que sept ans et qu’elle patinait lors d’un événement à proximité de Barrie.

« Je me souviens d’avoir trouvé sa performance sur la glace très sympathique, rapide et charismatique, se remémore Nancy Lemaire. Elle était énergique, pas très athlétique, mais je voyais qu’elle aimait patiner. Je pouvais voir en elle son talent brut, son enthousiasme et son désir d’avoir du plaisir. »

Un mois plus tard, Maddie Schizas se joignait à Mme Lemaire et au Milton Skating Club. Elle fait partie de l’équipe depuis maintenant 12 ans.

« Les premières années d’adolescence ont été difficiles pour elle, mais maintenant, nous avons une très bonne relation professionnelle, ajoute Nancy Lemaire. C’est une jeune femme très intelligente, qui s’intéresse à la politique, et qui possède une énorme soif d’apprendre, d’exceller et d’atteindre le sommet. »

C’est Schizas qui a obtenu une place féminine pour le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022 - et elle était loin de se douter à l’époque que d’autres bonnes nouvelles viendraient presque un an plus tard, juste avant les Jeux olympiques.

C’est lors de sa participation aux Championnats du monde de patinage artistique en mars 2021, à l’Avicii Arena de Stockholm, que Maddie a pu montrer à Patinage Canada ce dont elle est capable sur la glace. Elle a terminé en 13e place.

« C’est comme si elle avait gagné une médaille d’or, car sa performance a permis au Canada de se qualifier pour les Jeux olympiques d’hiver en Chine, affirme Nancy Lemaire. Depuis cette performance, elle a tout fait en son pouvoir cette saison pour montrer à tout le monde qu’elle mérite sa place à Beijing. »

Grâce à sa troisième place aux finales canadiennes à Mississauga, l’année 2020 a sans doute été pour elle l’année la plus déterminante. Plus tard dans l’année, elle a franchi une autre étape importante avec sa bonne performance en Lettonie, dans le cadre de la Volvo Open Cup. Puis, en Allemagne, Maddie a remporté le Bavière Open. Elle s’est ensuite rendue aux Pays-Bas, où elle a terminé troisième à la Challenge Cup, un événement qui se concentre sur les patineurs seniors.

Implacable, énergique et confiante, Maddie Schizas pose toujours des questions intelligentes, écoute les conseils, puis prend des décisions judicieuses.

Greg Lewandowski, son préparateur physique, et la thérapeute Meghan Buttle n’ont que des bons mots à son sujet. Ces deux intervenants ont été essentiels à son entraînement hors glace dans les installations satellites de l’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO), au vélodrome de Milton, et continuent de l’être.

 

Maddie Schizas entraîne au gymnase de l’ICSO au Centre national de cyclisme Mattamy. Video : Can Fund/Instagram

La solide collaboration entre l’Ontario Figure Skating Association et l’ICSO est d’une grande aide pour les patineurs. L’Ontario Figure Skating Association fait partie du programme de l’Initiative en sport de haute performance de l’Ontario (ISHPO) de l’ICSO et a récemment changé sa stratégie de financement pour mettre l’accent sur les connaissances en sciences du sport et en médecine sportive offertes par l’ICSO.

L’objectif consistait à offrir aux athlètes des programmes hors glace combinés à un programme individualisé dans le but d’améliorer les performances des athlètes.

Laurene Collin-Knoblauch, directrice du développement de la haute performance à l’ICSO, est bien au fait des bénéfices qu’a pu tirer Maddie Schizas de ce programme.

« Elle est intelligente, regarde toujours la situation dans son ensemble et est très motivée,

affirme Laurene, une ancienne patineuse artistique ayant une vaste expérience en patinage artistique de haut niveau. « Elle est l’une des patineuses les plus travaillantes qu’il m’a été donné de voir, et elle est résolue à emprunter le chemin menant aux plus hautes marches du podium. »

La concurrence est de plus en plus féroce en patinage artistique, et l’Ontario Figure Skating Association et l’ICSO veulent s’assurer de rendre les athlètes plus forts afin de les prémunir contre les blessures.

« Notre partenariat avec l’ICSO a fait une énorme différence positive pour Maddie Schizas, et nous constatons qu’il permet à nos athlètes de bénéficier de connaissances et de services adaptés », ajoute Laurene Collin-Knoblauch.

Souvent, nous devons changer nos rêves.

Pour Schizas, c’est exactement ce qu’ils ont fait. Aujourd’hui, elle est numéro un au Canada, laissant les portes de la vie grandes ouvertes, ainsi qu’une soif constante de succès.

 

david_grossman_headshot.png David Grossman est un journaliste chevronné, lauréat de nombreux prix, diffuseur auprès de certains des principaux médias canadiens, notamment le Toronto Star et SPORTSNET 590 THE FAN, et professionnel des relations publiques depuis plus de 45 ans dans le domaine des sports et des relations gouvernementales au Canada.

Photo de couverture avec la permission de Maddie Schizas.

 

Elevating People and Performances for Beijing 2022: The Series

Chapitre 2 : Megan et Bruce Oldham
Chapitre 3 : Katie Combaluzier
Chapitre 4 : Greg Westlake

 

Personne-ressource pour les médias :

Laura Albright, conseillère principale, Communications & Marketing
Institut canadien du sport de l’Ontario
Téléphone : 647 395-7536
Courriel : lalbright@csiontario.ca

 

À propos de l’Institut canadien du sport de l’Ontario

L’Institut canadien du sport de l’Ontario (ICSO) est un organisme sans but lucratif qui se consacre à la quête de l’excellence en offrant des programmes, des services et un leadership de calibre mondial aux athlètes, aux entraîneurs et aux organismes sportifs nationaux et provinciaux de haut niveau, afin d’améliorer leur capacité à monter sur le podium au niveau international. Notre équipe de praticiens experts fournit des services de sciences et de médecine du sport, des services aux athlètes, de l’entraînement et du leadership technique pour aider les athlètes du Canada à remporter des médailles et renforcer le système sportif au Canada et en Ontario. L’ICSO fait partie du réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada et travaille en partenariat avec le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et l’Association canadienne des entraîneurs. L’ICSO bénéficie également du soutien de partenaires financiers tels que le ministère des Industries du patrimoine, du sport, du tourisme et de la culture et Sport Canada.

 

Catégorie de nouvelles: 

Dernières nouvelles