Nouvelles générales

Georgia Simmerling parle de son combat contre la boulimie dans le cadre de la Journée Bell Cause pour la cause

TORONTO (26 janvier 2022) – Le Comité olympique canadien (COC) reste engagé à réduire la stigmatisation à propos de la santé mentale. Comme fier partenaire de Bell et en appui de l’édition 2022 de la Journée Bell Cause pour la cause, le COC est honoré de partager le récit de la quadruple Olympienne Georgia Simmerling.

Dans un texte qu’elle a signé, Simmerling parle de son combat et de ses victoires sur la boulimie afin d’aider les autres et leur faire savoir qu’ils ne sont pas seuls.

À LIRE : Georgia Simmerling : « Je suis prête à raconter mon histoire »

« Il n’y a qu’une poignée de personnes qui sont au courant de ceci, mais je suis maintenant prête à raconter ma lutte contre la boulimie au sommet de ma carrière sportive, raconte Simmerling. J’ai toujours été perçue comme une femme qui était bien dans sa peau, mais pour les nombreuses personnes qui ont vécu des désordres alimentaires savent qu’il y a deux côtés à chaque médaille, un qui recherche d’être accepté par les autres et l’autre côté qui est rempli de honte et d’autodestruction. »

Simmerling n’est pas seule à avoir vécu son expérience. Les recherches démontrent que les athlètes de haute performance sont surreprésentés parmi les populations aux prises avec des symptômes de désordres alimentaires. Cette situation souligne l’importance du défi pour les athlètes de haute performance d’avoir une relation saine avec les aliments.

« Porter attention à la façon dont vous alimentez votre corps, que ce soit en l’optimisant pour l’entraînement et la compétition, cela fait partie intégrale de la performance à un niveau de classe mondiale. Ce peut être difficile pour les athlètes et les entraîneurs de haute performance de reconnaître ou il faut tracer la ligne entre des approches adaptées et malsaines à la nourriture », explique la Dre Krista Van Slingerland, gestionnaire en santé mentale au sein de Plan de match, le programme canadien de mieux-être total de l’athlète qui s’efforce d’appuyer les athlètes de l’équipe nationale à vivre une vie meilleure et plus globale.

« Diagnostiquer et traiter les désordres alimentaires chez les athlètes élites est complexe pour la même raison. C’est pourquoi il est impératif que les athlètes qui luttent avec des symptômes de désordres alimentaires profitent d’un accès à des praticiens en santé mentale et en nutrition qui comprennent le contexte sportif de haute performance et qui se sentent confortables à demander de l’aide. »

Simmerling a écrit une page d’histoire aux Jeux de Rio en 2016 en devenant la première athlète canadienne à participer à trois Jeux différents dans trois sports différents, soit le ski alpin à Vancouver en 2010, le ski cross à Sotchi en 2014, puis le cyclisme sur piste à Rio en 2016 et aux Jeux de Tokyo 2020. À Rio, Simmerling a contribué à la deuxième conquête consécutive de la médaille de bronze par le Canada dans l’épreuve de poursuite par équipes de cyclisme sur piste.

« Venir partager publiquement mon parcours n’est pas facile. Cependant, je crois qu’il est important de partager mon histoire pour aider d’autres personnes qui font face à des circonstances semblables, ajoute Simmerling. Quiconque qui est en difficulté actuellement, n’oubliez pas qu’il y a des gens et des ressources pour vous appuyer. Vous êtes aimés et les personnes près de vous ne désirent qu’une chose : que votre bonheur et votre santé vous fassent resplendir. »

Résidant désormais à Calgary et fiancée à Stephanie Labbé, gardienne de but de l’équipe canadienne de soccer qui a remporté l’or olympique, elle exploite AG Sports Inc., une agence de marketing axée sur les femmes.

La santé mentale est un élément essentiel du mieux-être global de l’athlète. Dans cet esprit, Plan de match offre un accès aux athlètes de l’équipe nationale à des soins confidentiels de santé mentale axés sur les sportifs par l’entremise de son réseau national d’experts en santé mentale. Les athlètes profitent aussi d’un accès à une ligne d’aide 24 heures sur 24, sept jours sur sept et 365 jours par année grâce à Solutions Mieux-être LifeWorks, le partenaire officiel de santé mentale du Comité olympique canadien.

Comme fier partenaire de Bell et en soutien de la Journée Bell Cause pour la cause, le Comité olympique canadien reste engagé à réduire chaque jour la stigmatisation sur la maladie mentale.

À l’occasion de la Journée Bell Cause pour la cause, Bell versera cinq cents (0,05 $) à des programmes canadiens de santé mentale pour chaque texto, appel local ou longue distance, tweet ou vidéo TikTok applicable utilisant le mot-clic #BellCause, pour chaque visionnement de la vidéo de la Journée Bell Cause pour la cause sur FacebookInstagram,  LinkedInSnapchatTikTokTwitter et YouTube et chaque utilisation du cadre Bell Cause pour la cause sur Facebook ou du filtre Bell Cause pour la cause sur Snapshat. Cela peut se faire sans aucun frais pour les participants au-delà de ce qu’ils paient normalement à leur fournisseur de service pour l’accès en ligne ou téléphonique.

Téléchargez la Trousse à outils Bell cause pour la cause pour accéder à des ressources et à des services en santé mentale et démarrez votre propre conversation sur la santé mentale à la maison, à l’école et dans votre lieu de travail.

Croyez-vous être aux prises avec des symptômes d’un désordre alimentaire?

Le Centre national de renseignement sur les désordres alimentaires (NEDIC) gère la seule ligne d’aide nationale sans frais (1-866-633-4220) au pays, communiquant des renseignements sur les options de traitement et/ou pour appuyer les Canadiens touchés par des désordres alimentaires et des préoccupations connexes. Les athlètes Plan de match peuvent en savoir davantage à propos des ressources de santé mentale à leur disposition en cliquant ici.

La photo et l’actualité avec la permission du Comité olympique canadien.