Jeux d’importance
Nouvelles générales

Onze skieurs para-alpins concourront pour le Canada aux Jeux paralympiques d’hiver de Beijing 2022

OTTAWA – Une équipe composée de 11 compétiteurs talentueux et déterminés, dont deux guides, se prépare à concourir pour le Canada en ski para-alpin aux Jeux paralympiques d’hiver de Beijing 2022, le mois prochain, ont annoncé vendredi le Comité paralympique canadien et Canada Alpin.

Cinq skieurs ont fait partie de l’équipe des Jeux de PyeongChang 2018, y compris les médaillés paralympiques multiples Mollie Jepsen, Mac Marcoux et Alana Ramsay, ainsi que Alexis Guimond et Frédérique Turgeon. Six athlètes feront leurs débuts paralympiques. Il s’agit de Katie Combaluzier, Michaela Gosselin, Logan Leach, Julien Petit (guide de Leach), Tristan Rodgers (guide de Marcoux) et Brian Rowland.

Ci-dessous la liste complète des membres de l’équipe de ski para-alpin des Jeuxparalympiques d’hiver de Beijing 2022 : 

1.    Katie Combaluzier —Toronto, Ont.
2.    Michaela Gosselin — Collingwood, Ont.
3.    Alexis Guimond — Gatineau, QC
4.    Mollie Jepsen — West Vancouver, C.-B.
5.    Logan Leach — Lumby, C.-B.
6.    Mac Marcoux — Sault Ste. Marie, Ont.
7.    Julien Petit (guide de Leach) — Québec, QC
8.    Alana Ramsay — Calgary, Alb.
9.    Tristan Rodgers (guide de Marcoux) — Ottawa, Ont.
10.    Brian Rowland —Merrickville, Ont.
11.    Frédérique Turgeon — Candiac, QC

Jepsen était une étoile montante lors des Jeux paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018, ses premiers, où elle a récolté une médaille d’or, une d’argent et deux de bronze à seulement 18 ans. Depuis cet événement, il y a quatre ans, la skieuse, qui concourt dans la catégorie Debout, a dû faire face à toute une série de blessures et de maladies, mais elle a rebondi de façon spectaculaire, atteignant le podium dans les neuf courses auxquelles elle a participé cette saison.

« C’est un honneur d’être nommée dans l’équipe pour mes deuxièmes Jeux », déclare Jepsen. « Cette fois-ci, je suis beaucoup plus nerveuse, étant donné que l’expérience m’est beaucoup plus familière, mais j’essaie d’en tirer parti, car je sais ce qu’il faut pour réussir. Mon objectif est de tout laisser sur les pistes et de m’appuyer sur mon expérience afin d’aller chercher le podium. Si nous (toute l’équipe) skions tous comme nous savons le faire, le succès sera au rendez-vous. »

Skieur vétéran, Marcoux sera de retour sur le circuit à Beijing après s’être remis d’une blessure récente afin de prendre part à ses troisièmes Jeux paralympiques d’hiver. Il y a quatre ans, il avait remporté une médaille d’or et une médaille de bronze, qu’il a ajoutées à sa récolte des Jeux de 2014 où il avait décroché une médaille d’or et deux de bronze. Marcoux concourra à Beijing dans la catégorie déficience visuelle chez les hommes, avec Rodgers, son guide, qui fera ses premiers pas aux Jeux paralympiques.

« Aucun mot n’est assez fort pour décrire la fierté que j’ai ressentie lorsque j’ai appris que je représenterais le Canada à mes troisièmes Jeux paralympiques à Beijing », affirme Marcoux. « Je suis ravi de reprendre la compétition sur la grande scène aux côtés de mes coéquipiers, avec la feuille d’érable sur le dos ! »

Trois autres skieurs de l’équipe possèdent de l’expérience paralympique. Ramsay a décroché deux médailles de bronze chez les femmes dans la catégorie Debout à PyeongChang 2018, quatre ans après avoir fait ses débuts paralympiques en 2014. Guimond est devenu le premier skieur canadien debout de sexe masculin à atteindre le podium en 20 ans lorsqu’il a gagné le bronze à ses premiers Jeux à PyeongChang, tandis que Turgeon, triple médaillée des Championnats du monde de 2019, s’est inscrite au top 10 du classement dans la catégorie Debout en slalom géant féminin à ses premiers Jeux paralympiques, il y a de cela quatre ans.

Les nouveaux venus Combaluzier, Gosselin, Leach, Petit et Rowland ont tous participé à leurs premières épreuves de la Coupe du monde cette saison en vue de se qualifier pour leurs premiers Jeux paralympiques d’hiver.

Leach, qui, à 19 ans est le plus jeune membre de la formation canadienne, se joindra (avec Petit, son guide) à Marcoux et Rodgers aux épreuves masculines dans la catégorie déficience visuelle. Combaluzier et Gosselin ont toutes les deux été impressionnantes à leurs débuts aux championnats du monde, le mois dernier.  Combaluzier a mis la main sur trois médailles dans la catégorie Assis chez les femmes, tandis que Gosselin a gagné le bronze en slalom féminin, catégorie Debout. Le skieur assis masculin Rowland, qui est membre de l’équipe nationale depuis 2019, mais dont les débuts sur la scène internationale ont été retardés en raison de la pandémie, complète l’équipe.

« Être nommée au sein d’Équipe Canada est un immense honneur, surtout si tôt dans ma carrière », indique Combaluzier. « J’ai hâte de représenter le Canada et de montrer au monde ce dont je suis capable ; 2022 n’est que le début ! »

Kurt Oatway, médaillé d’or des Jeux de PyeongChang 2018, a également rempli les critères pour être sélectionné dans l’équipe, malheureusement, il sera dans l’impossibilité de concourir en raison d’une blessure subie en janvier.

Le calendrier de compétition du ski para-alpin a été considérablement modifié durant les deux dernières années en raison de la pandémie, et les Canadiens n’ont eu aucune occasion de participer à des compétitions internationales avant cette saison. Les courses ont repris au cours des derniers mois, et en janvier, le Canada a récolté sept médailles aux championnats du monde des parasports de neige à Lillehammer en Norvège, grâce à Jepsen (une d’argent, deux de bronze), Combaluzier (deux d’argent, une de bronze) et Gosselin (une de bronze).

« Ces deux dernières années, nous nous sommes tous retrouvés en terrain inconnu », affirme Matt Hallat, directeur de la haute performance en ski para-alpin chez Canada Alpin. « Nous voulons que l’équipe se concentre sur ce qu’elle peut contrôler, qu’elle laisse tomber ce qu’elle ne peut pas contrôler et qu’elle se prépare à vivre son moment au mieux de ses capacités. Je sais que ce groupe a travaillé avec acharnement, qu’il a dû faire face à une grande adversité et qu’il est prêt à montrer au monde ce qu’il peut faire. Il est temps pour ces athlètes de peaufiner les détails de leur préparation, afin de donner le meilleur d’eux-mêmes sur les pistes et d’être fiers de leurs accomplissements. »

Les compétitions de ski para-alpin se dérouleront du 5 au 13 mars à Beijing, avec cinq courses par catégorie : descente, super-G, super combiné, slalom et slalom géant.

« Je suis on ne peut plus heureux de féliciter tous les membres de l’équipe canadienne de ski para-alpin qui se sont qualifiés pour les Jeux paralympiques », déclare Josh Dueck, chef de mission de l’Équipe paralympique canadienne de Beijing 2022. « Je sais que cette équipe a dû relever de nombreux défis au cours des dernières années. Cependant, elle a toujours fait preuve de résilience et de dévouement, et elle a été très impressionnante dans sa préparation pour Beijing. Avec des leaders comme Mac et Mollie à la barre de l’équipe et un groupe très intéressant de nouveaux athlètes désireux de faire leur marque sur la scène internationale, ce sera palpitant de voir ces 11 skieurs concourir. Je serai derrière eux tout au long de leur parcours et je sais que le Canada les encouragera ! »

Les Jeux paralympiques de Beijing 2022 se dérouleront du 4 au 13 mars 2022 en Chine. Le Canada devrait envoyer une équipe d’environ 50 athlètes aux Jeux, et partout au pays, les auditoires auront la possibilité de suivre l’action en direct, grâce à la couverture du Consortium médiatique paralympique canadien, y compris les partenaires de diffusion CBC/Radio-Canada, AMI et Sportsnet et les partenaires numériques Twitter, Facebook et MXZN.

CLIQUEZ ICI pour voir la liste complète des athlètes nommés dans l’Équipe paralympique canadienne. Le Comité paralympique canadien publiera la liste officielle de l’équipe à l’approche des Jeux.

La photo et l’actualité avec la permission du Comité paralympique canadien.