Nouvelles de l'ISHPO
Jeux d’importance
Nouvelles générales

Damien Warner est l’athlète canadien de l’année

Damian Warner remporte le Trophée Lou Marsh 2021 décerné à l’athlète canadien de l’année.

Le décathlète de 32 ans succède aux corécipiendaires du prix de 2020, soit le joueur étoile de soccer du Bayern Munich Alphonso Davies et l’ancien joueur de ligne offensive des Chiefs de Kansas City et docteur en médecine Laurent Duvernay-Tardif comme lauréat de cet honneur annuel décerné depuis 1936.

«C’est un tel honneur et je tiens tout d’abord à féliciter tous ceux qui ont été nommés. Quand je regarde les anciens récipiendaires, je suis humble d’être inclus avec tant de grands athlètes», a déclaré Warner. «C’est vraiment un prix que je n’aurais pas pu gagner sans l’aide de mes entraîneurs, de l’équipe Warner et de la communauté de London. Merci beaucoup.»

Warner, qui vit et qui s’entraîne à London en Ontario a remporté la médaille d’or du décathlon aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, battant le Français Kevin Mayer, actuel détenteur du record du monde. À ces Jeux, Warner est devenu le quatrième décathlète de l’histoire à franchir la barre des 9000 points. Son pointage final de 9018 points est un record olympique et ses performances aux épreuves du 100 m, du 110 m haies et du saut en longueur ont chacune établi des records olympiques au décathlon.

Ces performances de Warner ont été inscrites au terme d’une période d’entraînement remplie de défis. Son entraîneur et lui ont dû transformer l’ancien Aréna Farquharson, un amphithéâtre sans chauffage, en centre d’entraînement pour plusieurs épreuves, après que les installations de l’Université Western Ontario aient fermé leurs portes à l’hiver 2020 en raison de la pandémie. Warner a aussi dû surmonter de vieilles blessures aux chevilles pendant cette période. Il a retrouvé la santé et son rythme en 2021. Avant les Jeux olympiques, il a raté la barre des 9000 points par seulement cinq points dans une rencontre préparatoire à Gotzis en Autriche, pour ensuite réaliser la performance de sa vie à Tokyo.

Warner a devancé six autres finalistes pour le prix annuel, notamment son coéquipier de l’équipe canadienne olympique en athlétisme, Andre De Grasse. Les lecteurs du Toronto Star avaient déterminé que le duo d’athlétisme étaient les grands favoris pour remporter le prix, plaçant Warner comme éventuel gagnant.

De Grasse, un sprinteur de 27 ans de Scarborough en Ontario a été triple médaillé aux Jeux olympiques de Tokyo, remportant le bronze au 100 m et au 4×100 mètres et il est devenu le premier sprinteur autre qu’Usain Bolt à remporter le 200 m chez les hommes depuis 2004. Son chrono de 19.62 secondes en finale olympique a établi un record national et représente le huitième chrono le plus rapide de l’histoire au 200 m.

« Je félicite mon coéquipier Damian, lauréat du Trophée Lou Marsh, a indiqué De Grasse. Sa performance à Tokyo était incroyable et il est certainement au sommet des athlètes les plus complets au monde. »

Les autres finalistes pour le Trophée Lou Marsh 2022 comprenaient le joueur par excellence du Match des Étoiles de MLB et cogneur des Blue Jays de Toronto Vladimir Guerrero Jr, le corécipiendaire du Trophée Lou Marsh 2020 et joueur de soccer Alphonso Davies, le champion marqueur de la LNH en 2020-2021 Connor McDavid des Oilers d’Edmonton, la championne olympique en titre de natation au 100 m papillon Maggie MacNeil et la gardienne de but de l’équipe canadienne médaillée d’or olympique en soccer féminin Stephanie Labbe.

Le prix est décerné au terme d’un scrutin mené auprès d’un panel de journalistes sportifs qui démarrent avec une longue liste de finalistes avant de procéder par élimination pour parvenir à la désignation d’un ou d’une gagnant(e).

Les autres représentants de l’athlétisme qui ont remporté le Trophée Lou Marsh comprennent le sprinteur et médaillé de bronze olympique Phil Edwards en 1936, le coureur olympique sur 5000 m et coureur sur route Bruce Kidd en 1961 et le coureur olympique sur 800 m Bill Crothers (1963). Plus récemment, le médaillé d’or olympique du 100 m et du 4×100 m et détenteur du record mondial Donovan Bailey a remporté ce prix en 1996.

 

Photo par Stephen Hosier/COC

L’actualité avec la permission de l’Athlétisme Canada